Venez, je vous raconte ...

Chères amies,
Chers amis,

Comme tout le monde, j'ai dû annuler le vernissage à l’atelier ( + de 100 personnes ) et la soirée ( + de 60 personnes ) du samedi 21 mars 2020.

Au moment de l’annulation de cette exposition de 200 m2, il ne restait que l’accrochage à terminer, alors j’ai décidé de le réaliser online et de tous vous réinviter !  

Comme dans la vraie vie, accompagnez-vous d’un bon verre de vin, si possible d’une belle compagnie pour en parler, et pourquoi pas, profitez d’inviter vos amis du bout du monde !

Un peu d'art, d'humour, de tendresse, de contact et de poésie nous changerons les idées.

Alors venez, je vous raconte ... et surtout, portez-vous bien !

Amicalement,
Brenar

Note: 

1) Il est préférable de regarder l'expo sur un PC avec un bel écran, un smart phone c'est vraiment trop petit et c'est très difficile de boire, de fumer, de regarder et d'embrasser avec un smart machin dans les mains.

2) Vous pouvez laisser un commentaire et échanger en bas de la page, ne vous en privez pas !

Vaisseauensituation2

Une Expo online à l'atelier dès le 21 mars 2020.

Un nouvel atelier comme un petit désir d’exode, pas trop loin, juste pour changer, être un peu plus au calme, peut-être aussi plus prêt des vérités, tout en bénéficiant des joies, des contacts et des absurdités des grandes villes,... si proches. 

Romainmôtier et la vallée du Nozon avec tous ses villages, haut lieu cosmo-tellurique de Suisse avec son point culminant au centre de l’Abbatiale. C’est une petite région d’artistes, d’artisans, de spiritualités, de musiques, de concerts, d’entrepreneurs, de festivals, de travailleurs, de beautés, de gens souvent vrais, simples et brillants. 

L atelierext 1
L'atelier au dessus du café de la gare de Croy.

Lecheminderomainmo tierLe chemin pour aller à Romainmôtier.

Brenar040320Photo © Ian Prince

L’entrée de l’atelier, à la campagne, on rentre dans une grande cuisine !

J’ai accroché toute suite L’effroyable solitude remix de la Sixtine, comme ça c’est fait, on en parlera plus, quand on aime les autres et que l’on remercie chaque jour l’aube, souvent la solitude s'éloigne ...

Remixsixtine230617

 

L’effroyable solitude. RemixSixtine.
100 x 100 cm | huile sur toile | 2016

Michael le grand.

Il y a aussi l’acteur Michael Londsale (et sœur Emanuelle), un Homme, un vrai, profond, juste et de conviction. Réalisé un jour de disette, où les toiles étaient trop chères, alors un beau carton à fait l’affaire et m’a rendu vraiment heureux. Bien sûr, maintenant il faudrait le mettre sur un chassis en bois et l’encadrer.

Vous connaissez un autre qui peut faire ça ?

Brenar Michael Lonsdale 2016

 

Michael Londsale
131 x 110 cm | huile sur toile | 2016

Ensuite il y a la pièce de la musique, de la famille, des amis, des rires et des belles rencontres.

Il y a le beau Schimmel à queue hérité de « La Mère » qui nous jouait du Chopin en rentrant de l’école. Chopin, la bande son de mon enfance. Le piano concentre les joies et les peines, rassemble les amis, les amours et les musiciens qui viennent avec leurs instruments à joies.

LalecondepianoEt Pauline va assurer la suite !
 

Musique, vin, joies et clops à l'atelier.

Au-dessus du piano, il y a La leçon de Steve Jobs aux maîtres du monde.

En 1632, Monsieur Rembrandt peignait la guilde des chirurgiens d’Amsterdam ( La leçon d’anatomie du docteur Tulp) que le savoir enrichissait. La guilde est toujours là, au niveau du monde, et nous, nous sommes la richesse de la guilde, mais bien vivant, disséqué, analysé et manipulé par une orgie de pub.

Mais bon, on s'en fout ... On peint, on aime, on joue de la musique et on respire la forêt ... en oubliant notre smart machin dans un tiroir. 

La leçon de Steve Job

 

La leçon de Steve Jobs aux maîtres du monde.
Selon la leçon d'anatomie du docteur Tulp | Rembrandt 1632

De gauche à droite :

Jerry Yang | Yahoo !

Elon Musk | Paypal, SpaceX, Tesla

Mark Zuckerberg | Facebook

Larry Page | Google

Jeff Bezos | Amazone

Bill Gates | Microsoft

Jack Dorsey | Twitter

Steve Jobs | Apple


Huile sur toile | 160 x 100 cm | 2019 

Brenar hd bb12detail2

Brenar hd bb12detail3

Brenar hd bb12detail4

Le mystère de la création et de la beauté.

J’ai toujours été fasciné par le moment, l’instant précis, où la créativité s’impose. Quel est ce miracle si peut compris par le simple mortel ? Quelle est cette machine exceptionnelle que nous avons tous, qui nous attire vers la création et la beauté ?  Un jour, La comédienne Delphine Barut était là, dans cet instant hors du monde. J’en ai été témoin et heureux, j’ai vu le tableau terminé, les lettres et les pages s’envoler, les planètes tourner autour d’elle et sa merveilleuse concentration connectée à l’univers.

Delphine151216

 

La comédienne Delphine Barut.
L’instant où l’intelligence renonce à raisonner le concret (Camus), où la nécessité s’impose (Rilke), où tous les mondes se construisent sans effort autour de vous (Brenar), le moment du souffle vital (Cheng) qui rend parfois fou et qui vous détache de l’humanité ; humanité que vous voyez soudain dans votre solitude, merveilleusement pitoyable.

Huile sur toile |120 x 130 cm | 2016

La cristallisation de la bienveillance.

Chaque jour, je la regarde, je l’admire, chaque jour, sa lumineuse bienveillance m’illumine. Vendre ce tableau ?, sûrement impossible ! ... bon ça dépend de mon compte en banque du jour :-)

J’ai eu de la peine à le finir, j’avais l’impression de la quitter en arrêtant de la peindre, et chaque jour je recommençais, parfois 10 h par jour … pendant 3 mois, des centaines d’heures et des centaines de couches de glacis, de la douceur, de la force, de la transparence et le premier trait de crayon qui est encore là, visible et toujours présent.

 

Atelierbrenar220218 2

L'étude A4 du fond du tableau, " l'atelier, le vaisseau quantique".

180719

 

Le vaisseau quantique I : L'atelier.
La cristallisation de la bienveillance.

Huile sur toile |100 x 160 cm | 2019

Le Christ, il nous a laissé seuls, mais pas toujours ...

À gauche, on ne le voit pas tout de suite dans la pièce, il y a le Christ, Le Saint-Suaire de Turin ( l’instant où il nous laissa seuls). Un jour, une belle Italienne, habillée très classe,  a passé à Nyon à la galerie, elle s’est arrêtée, la regardé fixement, et elle s’est mise à pleurer, … et moi, en la regardant de loin, derrière mon bureau, aussi.

Christde tail

Labsence 3

 

L'absence | Le Saint-Suaire de Turin | L'instant où il nous laissa seuls.
Acrylic on canvas | 100 x 160 cm | 2010

Les # Me too me pompe l'air ... pas à vous ?

En résidence d’artiste à Barcelone pendant 2 mois, j’ai visité le fantastique « Museu Nacional d’Art de Catalunya ». J’ai découvert le sculpteur Miquel Blay (1866-1936). Dans le délire mondial du mouvement #Mee too  et les discours convenus, politiquement correct et insupportable de la haine des hommes, j’ai repensé à la sculpture de Miquel Blay «  Les premiers froids » et j’ai vu la beauté et la droiture de 99,99 % des hommes ... si, si, mettez en route votre calculette et surtout regardez autour de vous, vous verrez La force et la douceur, le bonheur d'être un homme.

Forceetdouceur brenar

 

Force et douceur, le bonheur d’être un homme.
D’après la sculpture « Les premiers froids » de Miguel Blay (1866-1936)

Huile sur toile  | 73 x 60 cm | 2019

« Le deuxième salon ? c’est trop la classe ! » (Emile)

Pendant le déménagement, avec l'aide de Mano, Amandine, Delphine, Emile, Ian, Martine, Jo et les déménageurs du piano, Emile me demande où poser un carton, je lui répond «  dans le deuxième salon », il rit, et me dit, «  le deuxième salon ?, c’est trop la classe ! » … L'atelier de Brenar ? un château :-)

Le deuxiemensalonLe deuxième salon :-)

Lesmarqueteurs Martine et Jo, les marqueteurs de l'atelier.

Legrenier
Le grenier de 200 m2 pour stocker toutes les toiles que je devrais sûrement brûler, un jour ....

LesaidesUne partie des aides, Emile, Amandine, Delphine, Mano, il manque Ian, Martine, Jo et les déménageurs du piano ...

 

Dans le "deuxième salon", il y a l'expo du 27ème canton suisse.

Lemania, la ville au milieu du lac Léman et le 27ème canton suisse.

Naviguer au vent et dans le silence au milieu du Léman, c’est inspirant.

J’ai repensé à la traversée de la rade, qui doit être au niveau de Nyon selon le professeur Jacques Levy ( EPFL), aux mitages de nos campagnes, à l’économie créative et culturel qui est déjà en deuxième position dans le canton de Genève avec 21'145 emplois, au manque de logements, au désir de chacun de marquer son temps dans ce présent si lourd.

J’ai pensé à la mobilité douce, aux fermes verticales, à l’économie collaborative, à l’autonomie énergétique, aux élections par tirage au sort, à l’impact écologique neutre, à la construction en imprimante 3D, au revenu de base inconditionnel, à la vitalité du métissage et à l’accueil des citoyens du monde. J’ai pensé à déclarer les machines numérique esclaves des hommes, à l’asservissement des robots, à supprimer tous les professionnels de la sécurité en augmentant la liberté et la responsabilité des citoyens.

J’ai pensé à condamner tous les hommes à la plus lourde des peines : A redevenir et à rester des hommes libre.

J’ai pensé à ajouter l’article 31 à la charte des droits de l’homme :

« Chaque individu a droit à la protection de l’anonymat de sa personnalité et ne pourra en aucun cas être identifié et analysé, lui, sa personnalité, sa santé, ses actions, et ses déplacements, par un ou des moyens techniques opérant à distance, avec ou contre sa volonté et sa conscience. » 

J’ai pensé à fonder le 27ème canton suisse, au milieu du lac.

Lemania1 brenar2018

Les dessins.

Dessins12

Dessins11

Dessins10

Dessins8

Dessins7

Dessins6

Dessins5

Dessins4

Etude lemania

La montre connectée Lemania.

Brenar smartwatch 2016

Lemania étude

Lemaniawatch

La sculpture.

Lemania5brenar

Le mania2 brenar2018

Lemania3 brenar2018

Avec 30 ans de branlette et de confinement, 90% de l’art contemporain lutte depuis toujours contre le Covid-19.

La monoculture de l’imaginaire s’installe, la déco Ikéa prend le pouvoir, et l’imposture est une question de survie qui s’apprend dans les écoles.

L’art et l’argent, c’est facile, il suffit d’y penser tout le temps.

Vous avez des doutes et du temps ces temps ?

Voilà mes modestes conseils de lectures:

La fabrique des imposteurs |
Roland Gori | © les liens qui libèrent 2013.

Un milliardaire (François Pinault) et un « bad boy » (Damien Hirst) à Venise. Stupéfiant ! | France2 | Emission du 17.04.17

La peur de l’insignifiance nous rend fous |
Carlo Strenger | © Pocket 2016

Grands et petits secrets du monde de l'art |
de Danièle Granet et Catherine Lamour chez Pluriel, 369 pages.

Sapiens |
Yuval Noah Harari | © Albin Michel 2015

La biennale de venise brenar2018 1

 

Expovenise brenar

 

La Biennale de Venise, la fabrique des imposteurs.

Huile sur toile | 100 x 160 cm | 2018 

À côté de la « Biennale de Venise », je ne pouvais que mettre « La fureur des hommes ».

Les hommes.

Copulateurs compulsifs, toujours capables du pire, quelquefois du meilleur. Habiles dans le meurtre, la torture et la haine, ils sont capables pour un avantage, une supériorité, un privilège de se transformer en traître et de vous vendre pour une bouchée de pain.

(…)

Je les vois à l’œuvre chaque jour, assoiffés de pouvoir et de cupidité, trahissant, volant, massacrant, pétris d’envies et d’orgueil, regardant avec cynisme leurs prochaines victimes.

(...)

Brenar
Souvenir de mon dernier conseil d'administration (2009).

Sans

Sans

 

La fureur des hommesLa fureur des hommes.
Huile sur toile | 175 X 140 cm | 2013

 

 

Venez, je vous raconte ...
la suite et la fin !

C'est ici !

 

Commentaires (19)

Christiane Tanos Galdino
  • 1. Christiane Tanos Galdino | 20/03/2020
Bravo Bernard!

C'est Incroyable!
Quel beau voyage de ton univers et de ton âme tu nous propose.
Succès et santé!!!
Je t'embrasse,

Christiane
Brenar
Merci Christiane !
Venant d'une grande artiste comme toi, http://www.christianetanosgaldino.com/
c'est un vrai compliment !
Je t'embrasse aussi !
Tâche Jacques
  • 3. Tâche Jacques | 21/03/2020
Merci Monsieur Barut pour cette visite de votre monde. Une belle découverte et je vous souhaite encore beaucoup de plaisir pour votre future.
Cordialement.
Brenar
  • 4. Brenar | 21/03/2020
Merci de votre visite Monsieur Tâche ! et à bientôt !
Sidj
  • 5. Sidj | 21/03/2020
A refaire - un live !
Bon de te voir
Merci !
Sacha
Brenar
  • 6. Brenar | 21/03/2020
La prochaine expo c'est le 20 mars 2021 !
Si tout va bien !
Merci Sidj;
Oui à bientôt !
Christine
  • 7. Christine | 21/03/2020
Merci Bernard pour ce beau voyage et felicitations. Cela m'attriste que ce n'était pas en personne, mais tu es tout près de chez moi maintenant, quand nous le pourrons à nouveau, je viendrai te voir irl, boire un café et refaire le monde. Bises !
Sylvie
  • 8. Sylvie | 21/03/2020
J'adore ce sale gosse de Brenar.
Qui refuse obstinément de grandir et d'être enfermé dans le monde des adultes emprisonnés dans leurs paradoxes.
Et sa vérité sort en peinture comme de la bouche des enfants.
Epris de liberté, il a encore fait une sacrée belle bêtise , tu le Croy çà ?
Je t'embrasse
Sylvie
Chantal et Bernard
  • 9. Chantal et Bernard | 21/03/2020
Quelles magiques découvertes ! Dommage que ce n’est pas de visu ! On se réjouit de pouvoir partager de beaux moments avec toi dans ton antre picturale ! On te souhaite tout de bon ! Bises des Dudu
Basile
  • 10. Basile | 21/03/2020
Superbe! Merci Bernard!! Bien joué
Gérard
  • 11. Gérard | 22/03/2020
Cher Bernard,
J'ai suivi tes instructions pour visiter ton expo en compagnie de Josiane et de vin rouge. Ce fut très agréable et cela m'a permis aussi de me remémorer TES EFFETS D'AMES que tu m'as fait partager durant nos années de coloc. Je garde également un souvenir enchanté de notre road trip à moto sur la 66...
On t'embrasse. A bientôt.
Alex
  • 12. Alex | 22/03/2020
Salut mon oncle,

Bien confiné dans mon appartement, j'ai profité de la visite. Merci !

Bravo pour ton travail, cette force et cette puissance que tu transmets dans tes peintures. Elles dégagent toutes un message engagé où l'art rencontre l'émotion et la réflexion sur notre temps, notre époque, une époque bien étrange en plein changement. L'être humain commence enfin à se remettre gentiment en question et c'est pas plus mal...

Gros bec, prends soin de toi, et à bientôt!
Laurent
  • 13. Laurent | 24/03/2020
Félicitations !
Une expo "on-line" originale et conviviale.
Une technique d'enfer !
Des portraits superbes.
Un regard très personnel dans chaque cadre.

Tes petits enfants peuvent être fiers d'avoir un Gd Papa artiste de cette trempe !!

Amicalement

Laurent & C°
VeroNauroy
  • 14. VeroNauroy | 25/03/2020
Bravo ! et Merci Brenar pour cette jolie balade artistique, tant picturale que musicale.
On espère pouvoir manger les fameuses moules frites en musique dans quelques mois...
Prenez tous bien soin de vous !
Véro
Brenar
  • 15. Brenar | 25/03/2020
Merci à tous pour vos commentaires !
Je vous embrasse et oui ! à bientôt !
Laurence H
  • 16. Laurence H | 01/04/2020
Cher Brenar,

Si bien flanquées sur la toile, ta synthèse et ta technicité mettent à la perfection en relief le paroxysme des esprits contaminés au service des illusions.
Délivre ton talent, fais-nous déguster les saveurs de la Vie !
Claude Lander
  • 17. Claude Lander (site web) | 08/04/2020
Hello mon vieux copain à risque...
Magnifique! j'ai toujours trouvé que tu avais du talent pour plein de choses, mais là... c'est du génie! J'en connais quelques-uns qui sont mondialement connus et qui n'ont pas cette classe!
Merci pour cette magnifique visite que j'ai faite selon tes directives, avec un bon verre de vin!
biz
Claude
Warren Smith
  • 18. Warren Smith (site web) | 09/04/2020
Bonjour Bernard,

Un peu plus de 20 ans après l'aventure MMD - Idealjob, je découvre par hasard ta nouvelle activité (suite à un email de Rézonance).

Très réussie cette exposition virtuelle qui met un peu de couleurs dans nos vies en ces temps de confinement.

Dans l'espoir de venir voir en personne une nouvelle exposition en 2021 !
Simon Wyckaert
  • 19. Simon Wyckaert (site web) | 10/04/2020
Bonjour Bernard,

Je ne vous connais pas (j'ai reçu le lien via Rézonance). Votre travail est surperbe! J'aime particulièrement "La fureur des hommes". J'espère que cette expo virtuelle aura un franc succès. Je m'en vais la partager...

Ajouter un commentaire