Le Temps, ce grand sculpteur.

Etude, crayons de couleurs sur carton | 58 x 60cm | ©Brenar 2015


Letemps050515 1

 

Le Temps, ce grand sculpteur. Marguerite Yourcenar - Galimard 1983
II Sixtine - Gherardo Perini
(Amant de Michel Ange)
Le Maître m'a dit :

– Voici la borne au croisement des routes, à deux milles environ de la Porte du Peuple. Nous sommes déjà si loin de la Ville que ceux qui partent, chargés de souvenirs, en arrivant ici ont presque oublié Rome. Car la mémoire des hommes est pareille à ces voyageurs fatigués qui se débarrassent à chaque halte de quelques bagages inutiles. De sorte qu'ils arriveront les mains vides, nus, au lieu où ils doivent dormir, et qu'ils seront, au jour du grand réveil, comme des enfants qui ne savent rien d'hier. Gherardo, voici la borne. La poussière des routes blanchit les rares arbres qui sont dans la campagne comme les milliaires de Dieu; il y a, près d'ici, un cyprès dont les racines sont découvertes, et qui a de la peine à vivre. Il y a aussi une auberge, où les gens vont boire. Je suppose que les femmes riches, surveillées, viennent ici les jours de semaine, pour se donner à leurs amants, et que, le dimanche, les familles d'ouvriers pauvres se font une fête d'y manger. Je suppose cela, Gherardo, parce que c'est partout la même chose. Je n'irai pas plus loin, Gherardo. Je ne t'accompagnerai pas plus loin parce que le travail presse et que je suis un vieil homme. Je suis un vieil homme, Gherardo.
(…) 


Img101Marguerite Yourcenar | Dessin A4 | ©Brenar 2015