La biennale de venise 2018 © Brenar 2018

La Biennale de Venise 2018 | La fabrique des imposteurs.

Huile sur toile | 100 x 160 cm | © Brenar 2018

Mon amour,
Ton imaginaire est en exil,
Et tu ne parles que d’une seule voix.

Mon amour, je voulais te dire,
Ton ego t'aveugle,
Ta communauté d’imposteurs m’exaspère.

Mon amour,
Regarde toi,
Tu t’es perdu dans Wall Street et tu meurs.

Mon amour,
Tu ne sais plus séduire,
Tu ne sais plus rugir,
Tu ne sais plus aimer.

Mon amour,
Reviens-moi,
Je suis toujours là.